6 6 5 4 3 2 twitter

La crise d’angoisse

Tuesday, September 29, 2009 22:32

La crise d’angoisse est une pathologie très commune aujourd’hui. Lors d’une crise d’angoisse les gens se sentent écrasés par l’angoisse. On compare cela à une énorme vague qui submerge le patient. La crise d’angoisse ne semble pas avoir d’élément déclencheur apparent dans le temps. Mais nous verrons en détail cette pathologie qui se décline en 2 sous parties en l’argumentant grâce à des exemples.

On parle le plus souvent de crise d’angoisse. Elles durent en général de 10 à 30 minutes, les patients sont alors fortement angoissés, tremblent, suent. Les victimes de crise d’angoisse racontent ce ou ces période de leur vie comme un moment très douloureux et pénible qu’ils n’ont pas senti arrivés.

Prenons l’exemple d’une jeune femme ayant eu une crise d’angoisse un matin au réveil dans sa chambre. La jeune femme n’avait encore jamais eu de crise quelconque. A ces explications, tout à coup la jeune femme a voulu calfeutrer toutes les portes et les fenêtres de sa chambre par peur de perdre son cerveau. En effet elle expliquait qu’elle sentait son cerveau se liquéfier, et qu’elle craignait qu’il passe par les fentes de toutes les sorties possibles de la maison. Son compagnon alors présent explique que ses paroles étaient irrationnelles, elles couraient dans tous les sens avec comme but de calfeutrer tout ce qui avait une « sortie ».Et que cela avait duré environ 20 minutes. En effet lors d’une crise d’angoisse la vague qui vous submerge repart comme elle est arrivée, sans raison particulière.

Cela arrive à un grand pourcentage de la population à des degrés plus ou moins important, mais à ne pas confondre avec l’angoisse généré par un examen, un entretien d’embauche… La crise d’angoisse a une intensité tel que cela devient pathologique.

Il existe également le trouble anxiété généralisée qui se caractérise par des crises beaucoup plus longues. La crise d’anxiété généralisé se manifeste par un comportement anxieux tout le temps. Les patients s’inquiète pour un rien, ils veulent être sure de la sécurité…De la même façon que la crise d’angoisse, il n’y a pas d’élément déclencheur(hormis un, non scientifique que nous verrons dans l’exemple).

La naissance d’un enfant est risque d’anxiété et tout le monde le sait, mais dans ce cas présent l’inquiétude était pathologique, la crise d’angoisse était bel et bien présente. Une jeune mère et son mari ont eu une petite fille en parfaite santé, rien n’était à craindre d’après les médecins. Lors du retour à la maison, la petite n’a jamais passé un seul instant seule. La mère et le père dormaient très peu pour surveiller leur enfant, ils restaient au dessus de son berceau pour vérifier sa respiration à tour de rôle. Les médecins constamment harcelés par les parents ont diagnostiqués après 2 mois une crise d’anxiété généralisée. Cela a duré jusqu’à ses 2 ans environs. Il a ensuite était question du siège automobile qui devait ne pas être aux normes, la mère a donc appelé tous les services de consommateurs, les fabricants jusqu’à décréter que la voiture était trop dangereuse pour sa petite fille. Nous pourrions continuer pendant des heures sur toutes les causes d’angoisse de ces parents.

La crise d’anxiété généralisée comme je vous l’ai dit n’a pas de cause connu, mais la petite fille aujourd’hui femme souffre également de ce trouble. Ce qui nous laisse penser que même si le facteur héréditaire n’est pas présent, celui de l’environnement influence grandement cette pathologie.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Notify me of followup comments via e-mail. You can also subscribe without commenting.