6 6 5 4 3 2 twitter

le système nerveux périphérique

Tuesday, June 8, 2010 16:39

En grande cohésion avec le système nerveux central ou SNC on trouve le système nerveux périphérique ou SNP. Ce système périphérique  est vaste et complexe, il est divisé en plusieurs sous catégories dont le système nerveux somatique et le système nerveux végétatif, termes connus même du grand public.

Le système nerveux périphérique est un vaste réseau de nerf, qui permet de relier le système nerveux central au reste du corps. On compte 43 paires de nerfs, qui sont divisés en deux catégories. Les nerfs crâniens, au nombre de 12 qui prennent naissance dans le tronc cérébral, et 31 paires de nerfs rachidiens ou spinaux qui émergent de la moelle épinière. Cet ensemble est un vaste réseau de communication.

Le SNP est divisé en deux grandes composantes qui visent à combler les besoins complémentaires de chaque individu. Il s’agit du système nerveux autonome ou végétatif, qui permet une cohésion interne et le système nerveux somatique ou de vie de relation qui est relié à notre environnement.


  • Le système nerveux somatique permet un lien et une adaptation à notre environnement à chaque instant de notre vie. Il comprend des neurones sensitifs qui relient les récepteurs des sens généraux (toucher, température, douleur, proprioception) et des sens spéciaux (vue, gout, audition, équilibration, odorat) au système nerveux central. Il comporte aussi des neurones moteurs qui relient le SNC au muscles squelettiques c’est-à-dire les muscles dont nous nous servons pour bouger, tenir debout, parler… On peut donc dire que cette partie du système nerveux périphérique est responsable de nos mouvements réflexes et volontaires mais aussi de notre perception consciente.
  • Le système nerveux autonome permet de connaitre en permanence les informations sur notre milieu intérieur. Il comprend aussi des neurones sensitifs qui sont eux reliés à des récepteurs des organes profonds et des neurones moteurs qui véhiculent l’information du SNC aux muscles lisses. Dans ces muscles on trouve les muscles du cœur, la paroi des viscères, les vaisseaux sanguins, les glandes. Cette entité du système nerveux périphérique permet donc la régulation de l’ensemble des fonctions primaires à notre survie comme la respiration, la digestion, les fonctions sexuelle et hormonale, cardiovasculaire.

Le système nerveux autonome ou végétatif est à son tour divisé en 2 grands ensembles:


Le système nerveux orthosympathique ou division sympathique et le système nerveux parasympathique. La plupart de nos organes reçoivent des instructions des deux ensembles mais ils ont chacun une innervation spécifique c’est-à-dire que certains de nos organes sont innervés seulement par un des deux systèmes. Pour le système nerveux orthosympathique innerve seule : la médullo surrénale, les vaisseaux sanguins sous cutanés et musculaires, les muscles piloérecteurs et les glandes sudoripares. Pour le système nerveux parasympathique, il y a seulement les glandes lacrymales.Le système nerveux orthosympathique est un système ergotrope, il utilise l’énergie et va vers le travaille. Il est activé lors d’un moment d’urgence ou de stress. Il va alors augmenter notre fréquence cardiaque, notre respiration, inhiber nos fonctions digestives et urinaires, permettre l’utilisation des nutriments par nos cellules.

Le système nerveux parasympathique est un système trophotrope. Il permet la conservation ou la restauration de l’énergie corporelle durant des périodes de calme ou de récupération. Il va tendre à ne pas augmenter nos fréquences cardiaque et respiratoire, à ne pas inhiber nos fonctions digestives et urinaires. Il a une fonction d’économie, de mise au repos des activités végétatives.

  1. Nadine Quinn says:

    Bonjour,
    Je suis webmaster du blog abd-gpdb.over-blog.com. Je fais partie du Conseil des Patients et diabétiques depuis 43 ans
    Je suis intéressée par votre article sur le système nerveux périphérique? j’aimerais l’insérer dans mon blog tout en indiquant en bas de l’article le nom de la source et à la colonne gauche à Liens le nom de votre site.
    J’attends votre accord pour l’insérer.
    Amicalement
    Nadine Quinn

    September 29, 2010 at 3:00 pm
  2. Amelie says:

    Bonjour,

    désolé pour cette réponse très tardive. Vous pouvez tout à fait utiliser mon article.

    Cordialement

    November 14, 2010 at 6:19 pm
  3. Camille says:

    Bonjour,
    Connaîtriez-vous l’origine exacte de l’illustration que vous avez utilisée pour le système nerveux autonome ?

    En vous remerciant par avance,
    Bien cordialement
    Camille

    April 27, 2011 at 4:09 pm

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Notify me of followup comments via e-mail. You can also subscribe without commenting.