6 6 5 4 3 2 twitter

TP EMG (2)

Saturday, December 5, 2009 4:00

Voila la première expérience du TP. Il ne faut pas oublier le but de ce TP: étudier la contraction musculaire. Ce TP se divise en trois expériences distincts.

I ETUDE EMG DU JAMBIER ANTERIEUR(TIBIALIS), MUSCLE FLECHISSEUR

a. Protocole expérimental

Le sujet est équipé de trois électrodes placées au préalable sur le tiabialis.Les électrodes sont protégées par un film et sont composées de deux ronds distincts dont l’un est conducteur. Le logiciel REFMYO est ouvert sur l’electromyographie, c’est un logiciel commun, il en existe d’autres. On utiliseras celui ci dans ce TP pour des raisons de facilité d’utilisation. Les réglages d’acquisition sont: durée d’enregistrement 20 secondes, différence de potentiel 1,5mV, mesure sur 1 voie car un seul muscle mis en jeu, acquisition simple. Le sujet doit réaliser à partir du démarrage de l’enregistrement une dorsi-flexion du pied en position assise, jambes pendantes.

b. Graphes obtenus

Nous avons réalisé plusieurs enregistrements

1) contractions faibles (graphe 1)

2) contractions fortes (graphe 2)

Pour des raisons techniques, les graphes obtenus lors de ce TP ne sont pas disponibles.

c. Analyse des graphes

Nous avons décidé de nous focaliser sur une partie des graphes obtenus qui représentent une seule contraction musculaire.

Par comparaison entre les deux graphiques, on observe que l’amplitude du mouvement est différente. Plus la contraction est forte plus l’amplitude est grande. De plus la durée de l’impulsion enregistrée est égale à la durée de la contraction.

d. Interprétation

Lors de la contraction musculaire, la dépolarisation de la membrane entraîne des impulsions électriques. Les capteurs placés sur la jambe du sujet, enregistrent la dépolarisation de l’ensemble des fibres musculaire sollicitées pour la dorsi-flexion du pied. Mais ce nombre de fibres musculaires peut varier, cela dépend du nombre d’unité motrice activées. On parle de recrutement : la force totale développée par le muscle résulte de la somme des forces de chaque fibre musculaire activée lors de la contraction. Donc plus il y a d’unité motrice activées plus la force de contraction est importante. Il s’agit de l’expérience de base de ce TP, elle permet de comprendre le reste.

II ETUDE EMG DE L’ANTAGONISME FLECHISSEUR-EXTENSEUR (JAMBIER ANTERIEUR SOLEUS)

a. Protocole expérimental du TP

Les réglages sont les même que précédemment hormis la mesure sur 2 voies, car le sujet est équipé d’électrodes sur les deux muscles antagonistes.

  • Manipulation a: sujet debout les yeux ouverts. Il exécute appui sur la pointe des pieds, retour talon au sol, pointe du pied relevée vers la jambe, retour position de repos pieds posés à plat.
  • Manipulation b: même série de mouvement mais le sujet a les yeux fermés.
  • Manipulation c: même série de mouvement mais en station unipodale.

Vous pouvez déjà imaginer les résultats que cela entraîne en réalisant ces manipulation simplement. Il suffit alors de faire attention aux muscles que vous sentez se contracter. Les yeux ouverts vous sentirez bien qu’un muscle se contracte, mais les yeux fermés, vous allez déjà vous rendre compte qu’il est dur de garder l’équilibre et que pour cela il se passe quelquechose. C’est la suite du TP!!!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Notify me of followup comments via e-mail. You can also subscribe without commenting.